Nigeria: le président Buhari soutient la réelection du président de la BAD, accusé de prévarication

Akinwumi Adesina, président BAD

La présidence nigériane suit de prêt l’évolution de la situation à la Banque Africaine de Développement (BAD). Dans un communiqué, le président Buhari réaffirmé son soutien total au président Akinwumi Adesina, candidat à sa succession à la tête de l’institution.

Le président de la BAD peut compter sur le soutien de son pays dans le cadre de sa réélection pour un second mandat à la tête l’institution financière. En effet, le président Buhari l’a fait savoir ce mardi à l’issue d’une audience accordée à M. Adesina. « Le président (Buhari) s’est engagé à ce que le Nigeria travaille avec tous les autres responsables et actionnaires de la BAD pour permettre au Dr Adesina d’être élu pour un second mandat, sur la base de son bilan », ajoute la présidence.

Alors que des accusations de prévarications pèsent sur le patron de la BAD, les Etats-Unis ont enfoncé le clou, demandant une enquête indépendante. C’est donc un soutient qui vient à point nommé renforcer la candidature de l’ancien ministre de l’agriculture. Mais la semaine dernière, à l’issue d’une réunion du bureau du Conseil des gouverneurs de la BAD « pour examiner l’affaire », « aucune décision » n’avait finalement été prise, avait affirmé sa présidente, Nialé Kaba, également ministre ivoirienne du Plan et du développement.

De son côté, Akinwumi Adesina a clamé son innocence face aux accusations. Economiste spécialiste du développement et ancien ministre de l’Agriculture du Nigeria, Akinwumi Adesina, 60 ans, est actuellement le seul candidat pour un second mandat de cinq ans à la tête de l’institution panafricaine de développement.

Exit mobile version