Un rapport classe le Cameroun au premier rang des pays où les crises ont été les plus négligées en 2019

C’est l’ONG Norwegian Refugee Council qui a publié le rapport en question. Le document classe le Cameroun comme le 1er pays au monde où les crises ont été les plus négligées en 2019.

Le rapport en question a été publié ce mercredi 10 juin 2020. Ce n’est pas une première. En effet, l’année dernière aussi, le Cameroun arrivait en tête de ce classement établi par le Norwegian Refugee Council. Et sur les crises en question, il s’agit notamment de l’Extrême-Nord où sévit la secte islamiste Boko Haram. Par ailleurs, la crise sécessionniste latente dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est également pour beaucoup dans le classement occupé par le Cameroun. L’ONG norvégienne évoque aussi la crise des réfugiés dans la région de l’Est.

Pour le compte de l’année 2019, l’ONG estime à 100 le nombre d’attaques perpétrées par la secte Boko Haram. Plus de 100 victimes civiles sont également dénombrées. Par ailleurs environ 500 mille personnes ont du fuir les violences.

Concernant la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les chiffres de l’ONG font état de 3000 décès et 700 000 déplacés. « Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun souffraient déjà de la pauvreté avant la crise et 80% de tous les services de santé et d’éducation ne fonctionnaient pas », indique l’ONG.

La partie du rapport de l’ONG consacrée à la région de l’Est évoque 280 mille refugiés ayant fui les affrontement en République Centrafricaine.

EN 2019, seulement 3000 réfugiés ont regagner leur pays. Les gouvernements camerounais et centrafricain et le le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés avaient paraphé un accord dans ce sens.

Exit mobile version