Premier League: Pierre-Emerick Aubameyang met la pression sur ses dirigeants

Arsenal's Gabonese striker Pierre-Emerick Aubameyang reacts during the English Premier League football match between Arsenal and Brighton and Hove Albion at the Emirates Stadium in London on December 5, 2019. (Photo by Ben STANSALL / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /

Alors que sa décision de prolonger ou non à Arsenal n’est toujours pas décidée, Pierre-Emerick Aubameyang, qui est en fin de contrat dans un an, étudie ses possibilités et n’hésite pas à mettre ses dirigeants sous pression.

Pierre-Emerick Aubameyang a envoyé un message à Arsenal sur sa discussion de contrat en cours, laissant entendre que le club détient toujours le pouvoir dans leurs discussions. L’attaquant des Gunners entre dans la dernière année de son contrat et pourrait bien quitter le club cet été. Les dirigeants d’Arsenal tiennent à ne pas perdre leur star pour rien l’année prochaine, mais Aubameyang continue de ralentir la signature de nouveaux termes.

Discret jusque-là, l’homme aux 21 buts en 36 matches toutes compétitions confondues cette saison a bien voulu évoquer sa situation à Téléfoot ce dimanche.

Même pour lui, cela semble assez flou. «Récemment je n’ai pas reçu de proposition. Bien sûr qu’on a échangé avec le club. Ça fait pas mal de mois. Ils savent très bien pourquoi rien ne s’est passé. Arsenal a les clés pour ma prolongation. À eux (les dirigeants) de faire leur travail et puis on verra comment ça va se passer. Comme j’ai dit, c’est un tournant dans ma carrière. Je veux être très franc avec tout le monde. Ça sera forcément un choix très difficile à faire. Parce que je n’ai toujours pas choisi, attention. On verra. Ça va peut-être être le choix le plus important de ma carrière, mais pour l’instant rien n’est décidé», affirme-t-il tout en glissant un petit coup de pression à sa direction.

«Forcément que je vois des titres. Tous les compétiteurs en rêvent. Tout le monde se pose la question de si je veux les gagner à Arsenal ou autre part. Comme j’ai dit, c’est l’avenir qui nous le dira. Le club a les clés en main. Après moi, j’ai faim de gagner des titres.»

Exit mobile version