Covid-19: Le gouvernement gabonais refuse la réouverture des lieux de culte !

Ali Bongo, Président du Gabon

La réouverture des lieux de culte n’a pas encore été décidée au Gabon. En dépit de l’assouplissement des restrictions, les lieux de cultes restent fermés.

Après plus de quatre mois de fermeture à cause de la pandémie du Covid-19, le gouvernement d’Ali Bongo refuse toujours la réouverture des lieux de culte. Dans un communiqué publié le 30 juin 2020, le gouvernement avait en effet annoncé plusieurs assouplissements qui, cependant, ne concernaient pas les lieux de culte.

Alors que les restaurants, bars et hôtels rouvrent leurs portes ont reçu l’autorisation de rouvrir, les lieux de culte demeurent clos. Une situation que les responsables religieux n’ont pas beaucoup apprécié et qui leur a fait faire prendre la décision de rouvrir de façon unilatérale les lieux de culte à compter du 12 juillet prochain.

Cette forme de défiance vis-à-vis de l’État n’a pas été appréciée par l’autorité, notamment le ministère de l’Intérieur qui, dans un communiqué en date du 3 juillet 2020, a remis les pendules à l’heure.

« S’agissant particulièrement du secteur religieux et au titre des concertations avec les partenaires, le ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, en sa qualité de Ministre du Culte, recevra dans les tout prochains jours, les responsables des différents ordres religieux en vue d’examiner avec eux avant soumission des conclusions au Gouvernement, les conditions de reprise progressive de leurs activités, entendu que jusqu’à ce jour, l’arrêté interdisant les rassemblements de plus de dix personnes est toujours en vigueur », a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Cependant, le ministère a mis en garde contre toute ouverture de lieux de culte avant cette rencontre qui devrait en établir les conditions. « Le ministère d’Etat, ministre de l’Intérieur, rappelle qu’aucun lieu de culte n’est autorisé à réouvrir et que toute attitude contraire expose son ou leurs auteurs aux affres de la loi », soutient-il.

Exit mobile version