Mali: sept morts dans l’attaque de deux villages dans le centre

Un mort et un blessé dans une attaque au Mali

Des cultivateurs dogons ont été attaqués dans leur champs dans la commune de Sangha au centre du Mali. Selon des autorités locales, sept d’entre eux ont été tués dans deux différentes attaques.

« Des hommes armés sont venus à moto » mardi matin « et ont tué sept cultivateurs dogons qui étaient au champ », a déclaré à l’AFP Ali Dolo, maire de la commune de Sangha, dont les deux villages attaqués font partie. L’autorité communale estime que les assaillants sont ceux qui avaient attaqués récemment d’autres villages le mois passé.

Le centre du Mali est le théâtre d’un grand nombre de violences depuis 2015 et l’apparition d’un groupe djihadiste emmené par Amadou Koufa, un prédicateur peul qui a largement recruté dans sa communauté.

Ce groupe a rejoint le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance djihadiste du Sahel affiliée à Al-Qaïda, dès sa création en 2017.

Ces nouvelles tueries interviennent alors que le mouvement M5-RFP réclame la démission du président Ibrahim Boubacar Kéita, jugé responsable de la situation sécuritaire que traverse le pays depuis de nombreuses années.

Exit mobile version