Mali: divorce confirmé entre la CMAS de l’Imam Dicko et le M5-RFP

L'Imam Mahmoud Dicko, à la manifestation du M5-RFP

La Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS) et le M5-RFP ne parlent plus la même voix alors que les discussions sur la transition s’accélère au Mali.

Le divorce est de plus en plus palpable entre la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mamoud Dicko (CMAS) de l’Imam Mahmoud Dicko et le mouvement de contestation le M5-RFP qui a poussé IBK à la démission.

En effet, alors que le consensus était toujours au cœur des décisions du mouvement, tout à basculer après l’entame des concertations sur la transition politique. Pour le coordinateur de la CMAS, Issa Kaou Djim, les anciens ministres du président déchu IBK, dont certains font partie du M5, ne devraient pas participer à la transition.

Une option qui non envisageable pour ces personnalités politiques qui se sont battues pour le départ d’IBK. Autre fait majeur, l’absence de Chogel Maiga aux journées de concertations nationales.

En clair, la page du M5-RFP doit être tournée avant le démarrage effectif de la transition politique dont la charte est toujours en discussions entre les délégués présents au centre international de conférence de Bamako.

Exit mobile version