Mali: La 60e fête d’indépendance célébrée le mardi 22 septembre sous l’autorité du CNSP

Le Colonel Assimi Goita, président du CNSP

Ce sera une fête d’indépendance bien particulière. Ce mardi 2 septembre 2020, la République du Mali va célébrer ses 60 années d’accession à la souveraineté nationale et internationale.

Mais le 60e anniversaire de l’indépendance du Mali – d’abord sous la Fédération du Mali, avec le Sénégal – sera célébrée à Bamako alors que le pays est dirigé depuis le 18 août dernier par une junte militaire qui se fait appelé Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Les militaires ont en effet renversé le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keita après une mutinerie partie du camp militaire de Kati, à 15 kilomètres de Bamako et menée par des officiers des Forces Armées Maliennes (FAMa).

Le défilé militaire du 60e anniversaire de l’indépendance malienne devrait se faire dans la sobriété en raison du contexte de l’épidémie de Covid-19, mais surtout en raison des sanctions imposées par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) contre le Mali depuis le coup d’État.

D’ailleurs, la CEDEAO a enjoint la junte militaire de désigner des personnalités civiles pour les poste de Président et de Premier ministre de transition. Le médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, ancien président du Nigeria, est d’ailleurs attendu à Bamako, mercredi 23 septembre à ce sujet.

Exit mobile version