Chute du régime d’IBK : Ciwara et Janjon pour le M5-RFP

Ibrahim Boubacar Keita, ex- président du Mali

Aucune manœuvre d’intimidation, même les agressions, les tueries, les arrestations et condamnations judiciaires expéditives, n’auront réussi à faire reculer le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) qui a poursuivi sa marche irréversible jusqu’au bout. Janjon aux vingt-trois (23) martyrs ! Janjon au Comité stratégique ! Janjon à la jeunesse M5-RFP ! Janjon à la diaspora ! Janjon à tous ceux qui ont pris part aux manifestations !

À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Il est gravé, ad Viam aeternam, dans le marbre de l’histoire, qu’un mouvement populaire et révolutionnaire, du nom du M5-RFP, aura mené une lutte patriotique, sans relâche, au prix du sang, pour la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse.

Il aura réussi à déraciner le régime oligarchique et sanguinaire d’Ibrahim Boubakar Keïta, qui avait pris le destin du peuple malien en otage. Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) mérite amplement, à n’en pas douter, le Ciwara qui récompense la bravoure et l’excellence.

Engendré par les frustrations de tout un peuple, porte étendard de l’espoir pour un Mali koura où il fait bon vivre, le M5-RFP, aura fait montre d’une opiniâtreté et d’une ténacité à toute épreuve, en enclenchant avec vivacité les actions de désobéissance civile et ébranlé les assises du régime de gabegie jusqu’à sa chute brutale.

Il a drainé des marées humaines qui ont battu les pavés, trois (03) mois durant, pour mettre fin à la souffrance des populations. Il a bravé le temps (soleil, pluie, vent, froid), ainsi que les répressions sanglantes et tueries d’un régime dictatorial qui était déterminé à étouffer toute manifestation, fut-ce t’elle pacifique, et à embastiller et ballonner toute voix dissonante.

Aucune manœuvre d’intimidation, même les agressions, les tueries, les arrestations et condamnations judiciaires expéditives, n’auront réussi à faire reculer le M5-RFP qui a poursuivi sa marche irréversible jusqu’au bout.

Certes, il a dû faire face à des bobos internes et externes, mais la lutte n’a jamais été freinée ni altérée, comme le souhaitait ardemment le régime et ses suppôts qui se nourrissaient du sang du peuple. Au moment où le régime agonisait et avait ses dernières convulsions, les militaires sont sortis des casernes pour l’achever, parachevant ainsi le combat noble du Mouvement du 5 juin, le principal acteur du changement.

Janjon pour le M5-RFP ! Janjon pour les intrépides et valeureux camarades pour leur engagement patriotique soutenu et leurs efforts inlassables. Ils se sont transcendés dans l’adversité en faisant montre d’un patriotisme à nul autre pareil en mettant le Mali au-dessus de tout. Convaincus et déterminés, ils n’ont été guidés que par une seule lueur, l’amour de la patrie.

Janjon aux vingt-trois (23) martyrs ! Janjon au Comité stratégique ! Janjon à la jeunesse M5-RFP ! Janjon à la diaspora ! Janjon à tous ceux qui ont pris part aux manifestations ! Mention honorable au camarade Choguel K. MAIGA, président du comité stratégique, pour avoir été un excellent meneur d’hommes et un fin stratège jusqu’au bout.

Tout est conquête, mais la gloire est la plus dure conquête. Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a conquis la gloire pour l’éternité.

La lutte continue et la victoire est certaine !

Exit mobile version