Mali – Soumaïla Cissé: « C’est une renaissance pour moi »

Les conditions de la libération des otages suscitent la polémique

Le président de l’UPR, Soumaila Cissé, libre de ses mouvements depuis le jeudi soir s’est prononcé sur ces conditions de sa captivité après son enlèvement le 25 mars dernier.

Reçu sur RFI, l’ex-chef de file de l’opposition malienne a rassuré n’avoir reçu aucune violence physique et morale de la part de ses ravisseurs. L’ex-chef de la commission de l’Uemoa dit être reconnaissant envers les autorités de son pays qui ont facilité sa libération.

« C’est une renaissance pour moi », a-t-il lâché. Les ex-otages, aux mains du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), une alliance de groupes jihadistes affiliée à Al-Qaïda, ont été reçus à la présidence malienne, où ils sont apparus en bonne santé.

Exit mobile version