Naufrage de migrants en Tunisie: deux corps repêchés, sept secourus

Plusieurs centaines de migrants secourus par les gardes-côtes mauritaniens

Deux corps ont été repêchés et sept personnes secourues après le naufrage d’une embarcation transportant une trentaine de migrants clandestins au large de Sfax, dans le centre-est de la Tunisie, a indiqué dimanche la Garde nationale maritime tunisienne.

« Ce (dimanche) matin, un bateau transportant des migrants illégaux a fait naufrage au large de Sfax (…), deux corps, ceux d’une femme et d’un bébé, ont été retrouvés, et sept personnes (cinq hommes et deux femmes) ont été secourues », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la Garde nationale, Housemeddine Jebabli, sans indiquer le lieu de départ de l’embarcation.

Selon les premières estimations, une trentaine de passagers originaires de pays d’Afrique subsaharienne se trouvaient à bord de l’embarcation, a ajouté le porte-parole précisant que les opérations de recherche des disparus étaient en cours.

Dimanche, le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué avoir intercepté dans la nuit 32 traversées clandestines et arrêté 262 personnes âgées de 15 à 44 ans, dont deux ressortissants de pays d’Afrique subsaharienne.

En Libye voisine, les garde-côtes ont intercepté dans la nuit de samedi à dimanche 227 migrants partis de Zouara et Zawiya, près de la frontière tunisienne, et les ont ramenés en Libye, a indiqué le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés sur Twitter.

Après un pic des départs de Tunisie en 2011, suivi d’une forte chute, le nombre de départs augmente à nouveau depuis 2017, le pays faisant face à une progression du chômage et à de profondes inégalités dix ans après la révolution.

Depuis le début de l’année et jusqu’à mi-septembre, 8.581 personnes ont été interceptées alors qu’elles tentaient de rejoindre l’Europe par la mer depuis les côtes tunisiennes, selon des statistiques du ministère de l’Intérieur. Parmi elles, 2.104 étaient étrangères.

Exit mobile version