Jean-Yves Le Drian: « La sécurité du Niger, c’est la sécurité de la France »

Jean-Yves Le Drian reçu par le président Mahamadou Issoufou

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian a estimé jeudi à Niamey que la sécurité du Niger était aussi celle de la France, justifiant les efforts consentis par Paris dans la zone.

« La France considère que la sécurité du Niger c’est aussi la sécurité de la France et que lorsqu’on a des attentats au Niger on se sent agressé comme les Nigériens sont agressés lorsqu’il y a des attentats en France », a affirmé M. Le Drian après une entrevue avec le président nigérien Mahamadou Issoufou.

« les opérations sécuritaires se poursuivent, l’opération Barkhane, la coordination entre Barkhane, la force conjointe du G5 Sahel et les armées nationales ont atteint un niveau sans précédent », s’est-il félicité, en référence à la force antijihadiste constituée par les pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, et Tchad).

« La Task force Takuba (groupement encore embryonnaire de forces spéciales européennes) a également commencé sa mission et tout cela a permis d’avoir des résultats positifs », a-t-il souligné.

« Après le drame de Kouré qui a touché le Niger et la France (…) il me semblait indispensable de rencontrer les acteurs de développement pour leur faire part de  mon soutien et aussi pour constater la permanence et la volonté de poursuivre leur action », a aussi précisé M. Le Drian.

La France s’est engagée dans la lutte contre le djihadisme au sahel à travers l’opération Barkhane riche de plus de 5000 hommes. Malgré cette mutualisation des efforts, les groupes terroristes prennent plus d’ampleur.

Exit mobile version