Congo: l’ex-ministre des Finances Mathias Dzon, premier candidat déclaré à la présidentielle

Mathias Dzon, ancien ministre congolais

Ancien ministre des finances de Denis Sassou N’guesso entre 1997 et 2002, Mathias Dzon s’est déclaré candidat samedi à l’élection présidentielle au Congo-Brazzaville prévue en mars 2021.

A 73 ans, Mathias Dzon s’est lancé dans la course à la conquête du pouvoir. Il est devenu samedi le premier candidat officiellement déclaré pour la présidentielle de mars 2021.

Investi par son parti l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD), Dzon a invoqué « l’intérêt supérieur de la patrie en danger » devant des journalistes, dans un discours entrecoupé par les acclamations de ses militants.

« L’économie est mal gérée, les finances publiques sont mal gérées, les relations avec les créanciers sont mal gérées, rien ne va », a déclaré l’ancien ministre des Finances.

M. Dzon s’était porté candidat pour la première fois en 2009 et avait appelé au boycott en plein scrutin, remporté par le président Denis Sassou Nguesso investi lui aussi par son parti.

M. Dzon demande de « redéfinir le fichier électoral » avant les élections dont la date exacte n’est pas encore connue, ainsi qu’une « commission électorale indépendante »: « Il faut refaire la loi électorale. L’actuelle est inique », rapporte l’AFP.

Exit mobile version