Un infirmier américain infecté une semaine après avoir reçu le vaccin de Pfizer

Vaccin anti-covid de Pfizer/BioNTech

Matthew W., un infirmier de San Diego en Californie, a été infecté au coronavirus une semaine après avoir reçu le vaccin de Pfizer-BioNTech, rapporte ABC News.

Le 18 décembre dernier, l’urgentiste de 45 ans avait témoigné sur Facebook avoir reçu son premier vaccin contre la Covid-19. À KGTV, une filiale d’ABC News, il avait précisé n’avoir senti qu’une simple douleur au bras comme effet secondaire.
Six jours plus tard, à la veille de Noël, Matthew est tombé malade après avoir travaillé dans une unité Covid. Ressentant frissons, douleurs musculaires et fatigue, il s’est rendu dans un centre de test drive-in deux jours plus tard. Et le résultat du test s’est avéré positif.
Pas le seul cas
 
“Ce n’est pas du tout une surprise”, explique à ABC News le Dr. Christian Ramers, spécialiste des maladies infectieuses au Family Health Centers de San Diego. L’infectiologue, qui déclare avoir pu constater d’autres cas similaires, pointe que l’infirmier peut tant avoir été infecté avant d’avoir été vacciné qu’après, compte tenu de la période d’incubation du vaccin. “Nous savons, grâce aux essais cliniques, qu’il faut environ 10 à 14 jours avant de développer une protection contre le virus”, précise le médecin.
Il n’a reçu que la première dose
 
En outre, Matthew W. n’a reçu qu’une première dose du vaccin, alors que deux sont nécessaires pour être efficacement protégé contre le virus. “La première dose vous donne environ 50% de protection, et vous avez besoin de cette deuxième dose pour atteindre 95%”, ajoute-t-il.
Le Dr. Ramers ajoute enfin que cet exemple montre que, même si les campagnes de vaccination ont commencé, la pandémie est encore loin d’être dernière nous. Une personne vaccinée doit aussi impérativement continuer à appliquer les gestes barrières, se laver les mains et porter le masque, insiste-t-il.
Exit mobile version