Centrafrique: 44 rebelles tués dans une offensive des forces armées

Centrafrique

En Centrafrique, 44 combattants rebelles ont été tués dans une offensive des forces armées, ont annoncé les autorités alors que le contexte sécuritaire continue de se dégrader dans le pays.

« Les forces gouvernementales sont repassées à l’offensive », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui. Dans une publication sur Facebook, le gouvernement centrafricain fait état de 44 rebelles tués dont plusieurs « mercenaires tchadiens, soudanais et peuls ».

Cette offensive de l’armée sur Boyali (village situé à 90km de Bangui) est la plus meurtrière action menée par les forces gouvernementales contre les groupes armés qui multiplient des attaques contre l’armée et les casques bleus.

La ville de Boda, située à 124 km de Bangui, a également été « reprise par les autorités et les forces négatives se sont enfuies dans diverses directions. Au moment où nous parlons, les Faca et la gendarmerie sont dans la ville, et les Russes sont avec nos Faca » a annoncé M. Kazagui.

Le 21 janvier, le gouvernement a décrété l’état d’urgence pour une durée de 15 jours sur l’ensemble du territoire pour permettre « aux autorités de procéder à des interpellations sans forcément passer par le procureur de la République », avait précisé le porte-parole de la présidence.

Exit mobile version