Ganiou Soglo: «Même si la CENA ne retient pas ma candidature, je serai candidat. »

Ganiou Soglo: «Même si la CENA ne retient pas ma candidature, je serai candidat. »

Victime d’une embuscade vendredi dernier à la sortie de Cotonou, qui a failli lui coûté la vie, l’opposant béninois et potentiel candidat aux présidentielles de 2021, Ganiou Soglo n’est pas prêt de rebrousser chemin dans la course à la Marina. L’ancien ministre des Sports béninois est s’est exprimé sur une radio de la place informant sur son état de santé et ses ambitions futures.

Que s’est-il réellement passé le 05 février dernier? 

Sur une piste qu’il prend régulièrement près de sa maison, le chauffeur conduisant Ganiou Soglo freine à la vue d’un tronc d’arbre. C’est en voulant contourner ce tronc d’arbre, que les tirs ont retenti et les vitres se sont exposées. Mais le chauffeur a accéléré et a ainsi sauvé la vie de son patron. Sur TV5 Monde, le fils de Nicéphore Soglo  s’est dit heureux d’avoir la vie sauve malgré la fatigue qu’il ressent.

« J’ai une balle dans le thorax, proche de mon cœur, donc je ne peux pas dire que je suis en pleine forme. Je n’ai rien vu. J’ai juste entendu les vitres exploser et à un moment donné, j’ai réalisé que j’étais touché. Quand on est attaqué, cela se passe en une fraction de seconde et vous n’avez pas le temps de réaliser» a-t-il affirmé. En dépit de cela, Ganiou Soglo n’abandonne pas son intention de rejoindre la Marina.

« Je compte aller jusqu’au bout. Je vais aller me soigner. S’il plaît à dieu, aux mains de nos ancêtres, je vais rentrer très rapidement pour continuer à battre campagne car, dans tous les cas, même si la CENA ne retient pas ma candidature, je serai candidat», a déclaré Ganiou Soglo. 

Selon les informations de Radio France Internationale (RFI), il devrait passer « une IRM en vue d’une évacuation et d’une opération pour extraire cette balle logée dans sa poitrine». Pour rappel, Ganiou Soglo a déposé sa candidature sans colistier et s

 

Exit mobile version