Le retour de la maladie à virus Ebola confirmé en Guinée (OMS)

La maladie à virus Ebola refait surface en Guinée

L’épidémie d’Ebola a refait surface en Afrique de l’Ouest. Et c’est la République de Guinée qui, après avoir connu l’épidémie entre 2014 et 2016, a encore annoncé faire face à la maladie.

Les autorités guinéennes ont l’apparition de la maladie sur leur territoire au cours d’une conférence de presse animée, ce dimanche 14 février. Selon le ministère guinéen de la Santé, l’épidémie de maladie à virus Ebola a été découverte dans la communauté rurale de Goueké, dans la préfecture de N’Zérékoré.

Quatre personnes sont actuellement malades et 3 autres sont déjà décédées de la maladie à virus Ebola.

Dans un communiqué diffusé à la suite des autorités guinéennes, l’Organisation mondiale de la Santé marque sa vive préoccupation.

« Il est très préoccupant de voir la résurgence du virus Ebola en Guinée, un pays qui a déjà tant souffert de la maladie. Toutefois, en s’appuyant sur l’expertise et l’expérience acquises lors de la précédente épidémie, les équipes sanitaires guinéennes sont en train de retracer rapidement le trajet du virus afin de freiner d’autres infections », a indiqué Dr Matshidiso Moeti. Elle est la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique.

Face à la résurgence de la maladie, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a décidé d’appuyer « les autorités pour mettre en place des structures de dépistage, de recherche des contacts et de traitement et pour accélérer la réponse globale ».

Entre 2014 et 2016, la Guinée était avec le Libéria et la Sierra Leone les trois pays de l’Afrique de l’Ouest durement touchés par la maladie.

L’épidémie d’Ebola avait atteint 28000 personnes en Afrique de l’Ouest. 11 000 personnes en étaient décédées.

Exit mobile version