Algérie: le président dissout le Parlement et convoque des élections anticipées

Abdelmadjid Tebboune, président algérien

En Algérie, le président Abdemadjid Tebboune a prononcé ce jeudi, la dissolution de l’Assemblée nationale et convoqué de nouvelles élections anticipées.

« J’ai décidé de dissoudre l’Assemblée populaire nationale (APN) pour appeler à des élections », a affirmé M. Tebboune qui a dit souhaiter « ouvrir ses portes à la jeunesse ». Le chef de l’Etat algérien a par ailleurs annoncé un remaniement ministériel « dans les 48 heures au maximum ».

Enfin, Abdelmadjid Tebboune a annoncé gracier plusieurs dizaines de prisonniers du Hirak, mouvement populaire de protestation antirégime. Quelque 70 personnes sont actuellement emprisonnées en Algérie en lien avec les protestations du Hirak et/ou les libertés individuelles, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Le discours national qu’il a prononcé à la télévision coïncidait avec la journée nationale d’hommage aux « martyrs » de la guerre d’Indépendance (1954-1962).

Exit mobile version