Mali – Grève : Des syndicats menacent de paralyser les hôpitaux pour 10 jours à compter du 1er mars

Le CHU de Bamako paralysé pendant 4 jours à cause d'une grève

Le secteur de la santé pourrait être paralysé dans les prochains jours au Mali.

En effet, les syndicats des professionnels de la Santé ont déposé sur la table du gouvernement, le lundi 15 février 2021, un préavis de grève qui pourrait paralyser les structures médicales pendant une longue période.

Le préavis de grève déposé sur la table du gouvernement prévoit une grève de 10 jours à compter du 1er mars au vendredi 13 mars 2021. C’est une sérieuse menace de grève brandie par le Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF), en collaboration avec le Syndicat des Médecins du Mali (SYNEMA), du Syndicat National des Travailleurs des Hôpitaux et des Structures Sanitaires (SYNATRAHASS) ainsi que les comités CHU Gabriel Touré, Poing G, l’Hôpital du Mali, l’hôpital Dermatologique et CHU Kati.

Les syndicats exigent la staifscation de leurs principales revendications articulées autour de l’effectivité des mesures de sécurité et de motivation du personnel dans le cadre de la lutte contre l’épidémie à coronavirus. Le paiement intégral des droits au personnel bi-appartenant, uniformiser et réviser la convention hospitalo-universitaire en y associant tous les acteurs, parachever le processus d’intégration dans la fonction publique de l’Etat du personnel contractuel dont les dossiers ont déjà été traités en tenant compte de leur nouvelle situation administrative et en régularisant la situation de ceux déjà intégrés, de rendre effective la prise en charge gratuite des soins médicaux et du médicament pour le personnel socio-sanitaire assujetti à L’AMO conformément aux engagements et aux textes sont également des revendications que les syndicats demandent à être satisfaites.

Exit mobile version