Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Ali Bongo, Président du Gabon

Au Gabon, deux personnes ont perdu la vie dans des manifestations réclamant la levée des mesures en vigueur pour lutter contre le coronavirus, a annoncé le procureur de la République.

Jeudi, une manifestation entre manifestants anti-covid et forces de l’ordre a dégénéré. Selon le procureur André Patrick Roponat, ces protestataires ont érigé des barricades sur la voie publique et brûlé des pneus, entravant ainsi la circulation. Alertés par les habitants des quartiers, les forces de l’ordre se sont aussitôt rendues sur les lieux et ont essuyé des jets de projectile de la part de ces personnes devenues hostiles. Des agents en sont sortis avec des blessures».

Suite au échauffourées, deux personnes blessés par balles ont succombé à leur blessure. Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances de ces décès. « Les premiers éléments de l’enquête révèlent qu’un véhicule de type Toyota Prado a été vu sur les lieux avec des personnes portant des cagoules et qui ont ouvert le feu. Des autopsies vont être pratiquées sur les corps des victimes et un point sur l’avancée de l’enquête sera fait en temps utile», indique le magistrat.

Le gouvernement gabonais a édité plusieurs mesures de lutte contre la maladie. Le couvre-feu commence dès 18h au lieu de 20h et les entrées et sorties de la capitale vers les provinces sont interdites. Outre le Gabon, plusieurs pays africains ont été secoués par la mise place de ces restrictions.

Exit mobile version