Centrafrique: quatre députés visés par une demande de levée d’immunité parlementaire

Anicet-Georges Dologuélé

Quatre députés centrafricains dont les anciens premiers ministres Anicet-George Dologuélé et Martin Ziguélé sont visés par une demande de levée d’immunité parlementaire.

A la demande du juge d’instruction, le ministre de la justice a adressé un courrier au président du parlement réclamant la levée de l’immunité parlementaire des députés Abdul Karim Meckassaoua, Anicet Georges Dologuélé, Martin Ziguélé, tous trois candidats à la présidentielle de décembre, et de l’élu d’opposition Simplice Aurélien Zingas.

Le ministre dit agir à la demande du juge d’instruction car des « présomptions de culpabilité » pèsent contre ces 4 élus, sans plus de précision sur les charges. On sait cependant que la procédure ouverte en janvier contre François Bozizé ainsi que « ses co-auteurs et complices » est liée à la tentative de coup d’Etat dont l’accusent les autorités, et porte sur les charges d’« atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, association des malfaiteurs, rébellion, assassinats, vols aggravés et complot ».

Fin mars, Anicet Georges Dologuélé, Martin Ziguélé et Karim Meckassoua ont été interdits de quitter le territoire national pour se rendre à l’étranger.

Exit mobile version