Centrafrique: les rebelles chassés d’une ville assiégée depuis 2014

Le bilan est très lourd après l'attaque de Bangui, la capitale de la Centrafrique

Les rebelles centrafricains ont été chassés de la ville de stratégique de Kaga-Bandoro. Une nouvelle déroute pour la coalition des groupes armés qui veut renverser le régime de Faustin Archange Touadéra.

Situé à 300 km au nord de Bangui, la ville de Kaga-Bandoro était aux mains de groupes armés depuis 2014. Samedi, les forces armées centrafricaines et leurs alliés ont fait une entrée dans cette ville. « À leur arrivée, des rafales de tirs nourris ont été entendues, mais il n’y a pas eu de combats à proprement parler », explique une source humanitaire. Cette offensive avait été annoncée comme un objectif important pour les autorités.

Depuis quelques mois, l’offensive des forces armées et alliés contre la coalition rebelle a permis de libérer plusieurs villes tombées aux mains armés depuis plusieurs années. Avant la dernière présidentielle, les groupes armés ont lancé une offensive sur la capitale Bangui.

Exit mobile version