RDC: Deux morts à Goma dans des manifestations contre l’ONU, à l’est

Plusieurs dizaines de civils tués dans l'Est de la RDC

La présence des casques bleus dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) est de plus en plus contestée dans l’est.

Lundi, des manifestations contre la présence onusienne ont dégénéré après des affrontements entre jeunes divisés ayant causé 2 morts dimanche, à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

Lundi, les affrontements violents se sont poursuivis dans le nord de Goma. Au total, 6 maisons ont été incendiées par des jeunes de la communauté Kumu. Ils ont accusé des membres de la communauté Nande d’avoir “fait tuer“ deux des leurs, dimanche, pendant une manifestation contre la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO).

« Ce sont des jeunes de la communauté Kumu qui ont mis le feu dans les maisons des Nande les accusant d’avoir tué deux des leurs, hier dans la nuit. Maintenant, il y a une débandade totale », a déclaré un témoin cité par la presse locale.

Afin de mettre fin aux violences, les forces de l’ordre ont été déployées. Elles ont permis l’arrêt des scènes de pillages qui avaient fait d’importants dégâts matériels.

Le gouverneur du nord-Kivu a d’ailleurs effectué un déplacement dans la zone pour tenter de dialoguer avec la population.

Les manifestations sont dirigées contre les Casques bleus accusés de passivité face aux exactions des combattants du groupe armé d’origine ougandaise – Forces démocratiques alliés (ADF) – dans l’Est du territoire de Beni depuis 2014.

Exit mobile version