RDC: Félix Tshisekedi proclame « l’Etat de siège » dans deux provinces en proie à la violence

Félix Tshisekedi, président congolais

Le président congolais Félix Tshisekedi a proclamé « l’Etat de siège » dans deux provinces en proie à la violences dans l’est de la République démocratique du Congo.

« Le président de la République a informé le Conseil des ministres de sa décision de proclamer, conformément à l’article 85 de la Constitution, un état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri », a déclaré Patrick Muyaya, porte-parole du président.

Il s’agit de deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri en proie à une vague de violences perpétrée par ds groupes armés dont les ADF, rebelles d’origines ougandaise. L’article 85 prévoit que le président proclame « l’état d’urgence ou l’état de siège » « lorsque des circonstances graves menacent, d’une manière immédiate, l’indépendance ou l’intégrité du territoire national, ou qu’elles provoquent l’interruption du fonctionnement régulier des institutions ». « Il en informe la Nation par un message », ajoute la Constitution.

Les ADF, à l’origine des rebelles musulmans ougandais, sont de loin les plus meurtriers: ils sont accusés du massacre de plus de 1.000 civils rien que depuis novembre 2019 dans le territoire de Beni.

Exit mobile version