Mali: deux civils tués par une mine artisanale, cinq morts en deux jours

L'explosion d'une mine tue un terroriste au Mali

Au mali, deux civils ont été tués et cinq blessés samedi dans le nord du pays quand leur camion a sauté sur une mine artisanale, ont indiqué l’ONU et des responsables locaux.

Samedi, c’est un camion transportant des travailleurs vers un site d’orpaillage à quelques dizaines de kilomètres de Tessalit qui a heurté un engin explosif, a expliqué à un correspondant de l’AFP Olivier Salgado, porte-parole de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

En effet, l’explosion s’est produite à proximité du camp de la Minusma à Tessalit, a affirmé Youba Ag Ouffene, notable local joint par l’AFP. Il s’agit du deuxième événement meurtrier de ce type en deux jours. Vendredi, trois soldats maliens ont trouvé la mort dans l’explosion d’un tel engin au passage de leur convoi de véhicules dans le secteur de Hombori (centre).

Les engins explosifs improvisés (EEI)sont une arme de prédilection des jihadistes contre les forces maliennes, françaises et internationales. Le Mali est en proie depuis 2012 à une crise sécuritaire et une poussée jihadiste qui se sont propagées du nord au centre du pays, puis au Burkina Faso et au Niger voisins.

Exit mobile version