Une centaine de morts dans l’attaque d’un village au Burkina Faso

Une attaque terroriste au Burkina Faso fait une vingtaine de morts

Une centaine de civils ont été tués à Solhan, dans le nord du Burkina Faso, dans la nuit de vendredi à samedi, l’attaque la plus meurtrière enregistrée dans ce pays depuis le début des violences djihadistes en 2015, a-t-on appris de sources sécuritaires et locales.

« Dans la nuit du 04 au 05 juin, des individus armés ont attaqué le village Solhan dans la commune de Sebba dans la région du Sahel. Je m’incline devant la mémoire de la centaine de civils tués dans cette attaque barbare et adresse mes condoléances aux familles des victimes« , a écrit le président Kaboré sur twitter. Selon une source locale, l’attaque a d’abord visé le poste de supplétifs de l’armée, puis les maisons d’habitants, qui ont été exécutés.

« Face à cette tragédie, j’ai décrété un deuil national de 72 h, à compter de ce jour à 00h00. Les forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre, pour rechercher et neutraliser les auteurs de cet acte ignoble. Nous devons rester unis et soudés contre ces forces du mal« , a poursuivi le président. Le Burkina Faso, pays pauvre du sahel est en proie à la menace djihadiste depuis plusieurs années.

Exit mobile version