Après le Mali, la France suspend sa coopération militaire avec la Centrafrique

Macron et Touadéra

La France a suspendu lundi sa coopération militaire avec la Centrafrique et gelé son aide budgétaire. Paris accuse Bangui d’être « complice » d’une campagne antifrançaise téléguidée par la Russie.

« A plusieurs reprises, les autorités centrafricaines ont pris des engagements qu’elles n’ont pas tenus, tant sur le plan politique envers l’opposition que sur le comportement vis-à-vis de la France, qui est la cible d’une campagne de désinformation massive en RCA », a affirmé le ministère des Armées. « Les Russes n’y sont pas pour rien, mais les Centrafricains sont au mieux complices de cette campagne ».

Fin avril, les cinq coopérants militaires français qui étaient en poste au ministère centrafricain de la Défense ont été rappelés à Paris. Les entraînements militaires prodigués aux Forces armées centrafricaines (Faca) par des troupes françaises stationnées au Gabon ont été interrompus, a précisé le ministère.

Cette suspension intervient quelque jours après celle avec le Mali. La France avait suspendu la coopération militaire avec le Mali afin de mettre la pression sur le régime militaire en place après le deuxième coup d’Etat en espace de neuf mois.

Exit mobile version