France: giflé, Emmanuel Macron minimise et évoque un « fait isolé » d’un « ultraviolent »

Emmanuel Macron giflé

Le président français Emmanuel Macron a réagi à la gifle reçue lors de son déplacement dans la Drôme. Au micron de le Dauphiné, le chef de l’Etat dénoncé un fait « isolé ».

«Tout va bien. Il faut relativiser cet incident qui est, je pense, un fait isolé. Il ne faut pas que cela vienne occulter le reste des sujets si importants qui concernent la vie de beaucoup« , a déclaré le leader de la République en Marche.

«Je ne voudrais pas que des individus isolés ou des gens qui vont vers les extrêmes puissent, en quelque sorte, faire oublier le reste. L’écrasante majorité des Français est intéressée par les problèmes de fond. Sur le principe, je serai intraitable, mais ne laissons pas des faits isolés, des individus ultraviolents, comme il y en a toujours quelques-uns dans les manifestations aussi, prendre possession du débat public : ils ne le méritent pas», a-t-il poursuivi.

Alors que l’image a fait le tour des réseaux sociaux, la classe politique française a unanimement condamné l’agression. De Marine Le Pen à la Jean-Luc Méllenchon, la condamnation a été uniforme.

Exit mobile version