Niger: deux policiers et un gendarme nigériens tués à la frontière algérienne

Armée nigérienne

Au Niger, deux policiers et un gendarme ont été tués tôt ce jeudi matin par des hommes armés non loin de la frontière algérienne.

La patrouille mixte quotidienne de la gendarmerie et de la police est tombée dans une embuscade à 4 km d’Assamaka le dernier poste militaire nigérien en direction de l’Algérie. Les bandits armés ont fui vers la frontière malienne poursuivis par un détachement de l’armée nigérienne, a indiqué RFI.

Cette nouvelle attaque au sahel intervient quelques jours après l’attaque la plus meurtrière de l’histoire du Burkina qui a coûté la vie à 134 personnes selon les chiffres officiels. Mercredi, le président du Burkina Faso, Roch Kaboré a appelé les pays africains à se ressaisir afin que la lutte contre le terrorisme porte ses fruits. Malgré la présence des armées étrangères, le sahel est toujours en proie à la menace terroriste.

Exit mobile version