Guinée: Amnesty international exige la libération de l’opposant Oumar Sylla

Oumar Sylla, opposant guinéen

L’ONG Amnesty international a appelé à la libération sans condition de l’opposant guinéen Oumar Sylla, condamné à trois ans de prison pouvoir incitation à la violence.

Amnesty International « appelle à la libération immédiate d’Oumar Sylla et de toutes les autres personnes détenues pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression« . L’opposant guinéen qui s’était farouchement opposé au troisième mandat d’Alpha Condé a été condamné à trois ans de prison par la d’appel de Conakry.

« La Cour retient Oumar Sylla, alias Foniké Mangué, dans les liens de la culpabilité et le condamne à trois ans d’emprisonnement ferme« , a déclaré le président de la Cour, Seydou Keita. Le Parquet avait requis le 3 juin une peine de deux ans de prison contre M. Sylla, détenu depuis près d’un an à Conakry.

Les avocats de M. Sylla ont indiqué qu’ils introduiraient un pourvoi en cassation devant la Cour suprême. M. Sylla était initialement poursuivi dans deux affaires devant deux tribunaux distincts, pour « diffusion de fausses nouvelles et menaces de mort » d’une part, et « attroupement illégal non armé, participation à une manifestation interdite et trouble à l’ordre public » de l’autre.

Il avait été relaxé le 11 janvier dans la première affaire mais le Parquet avait fait appel. Dans la deuxième affaire, il avait été condamné le 28 janvier à 11 mois de prison, et avait fait appel. Les deux affaires avaient finalement été jointes par la Cour d’appel.

Exit mobile version