Afrique du Sud: Jacob Zuma condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice

Jacob Zuma, ancien président sud-africain

L’ancien président sud-africain, Jacob Zuma a été condamné à 15 ans de prison pour outrage à la justice selon un verdict rendu ce mardi par la cour constitutionnelle.

« La Cour constitutionnelle n’a pas d’autre choix que de conclure que M. Zuma est coupable d’outrage à la justice. Je n’ai pas d’autre choix que d’emprisonner M. Zuma, dans l’espoir que cela envoie un message sans équivoque ( …) l’Etat de droit et l’administration de la justice prévalent« , a déclaré la magistrate avant l’énoncé de la sentence.

L’ancien chef d’Etat sud-africain est donc condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice et appelé à se présenter devant la commission dans les cinq jours. Depuis la création en 2018 de la commission chargée d’enquêter sur la corruption généralisée pendant ses neuf années au pouvoir, M. Zuma, déjà mis en cause par une quarantaine de témoignages, multiplie les manœuvres pour éviter d’avoir à s’expliquer, empilant les recours ou faisant valoir son droit au silence.

Après une énième convocation à laquelle il ne s’est présenté fin février, la commission a réclamé une condamnation à deux ans de prison contre l’ancien chef d’Etat. Cette sentence marque un nouveau virage dans le procès anti-corruption de l’ancien président sud-africain englué dans les scandales et poussé à la démission en 2018.

Exit mobile version