Niger: 15 soldats tués par des terroristes près du Burkina Faso

Attaque au Nigeria

L’armée nigérienne subit un nouveau revers face aux combattants djihadistes. Selon un communiqué du ministère de la Défense, quinze militaires ont été tués samedi et six autres sont « portés disparus », après une attaque « terroriste » dans le département de Torodi (sud-ouest) proche du Burkina Faso.

A en croire le ministère de la défense, les forces de sécurité avaient été prises dans une embuscade, puis victimes d’un EID au moment de l’évacuation des blessés. Le bilan total de cette attaque qui s’est produite samedi vers 10H00 GMT (11H00 locales) est de « 15 militaires décédés, 7 blessés, 6 portés disparus », précise le communiqué.

« Un large ratissage de la zone » par des forces terrestres « appuyées par l’aviation militaire » a été engagé afin « de mettre la main sur les terroristes », poursuit le texte. Le département de Torodi est situé dans le sud-ouest de la région de Tillabéri qui se trouve dans la zone dite des « trois frontières » entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali.

Cette zone, est le théâtre de fréquentes attaques de groupes jihadistes sahéliens dont l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, affilié à Al-Qaïda).

Exit mobile version