Mali: Aliou Boubacar Diallo, candidat de l’espoir pour la prochaine élection présidentielle?

Aliou Boubacar Diallo

Dès début 2022, les maliens se rendront aux urnes pour élire leur nouveau président. Pour cette élection très attendue, les candidats se positionnent déjà. Aliou Boubacar Kéita, ex-candidat à la présidentielle fait figure de favori.

Aliou Boubacar Diallo, né le 18 novembre 1959 à kayes, est un homme d’affaires et un homme politique, il est le vice-président du conseil de surveillance de Gold Pearl AG, il a une maîtrise en économie et gestion financière à l’Université de Picardie en France.

En effet, en 2012, alors que la moitié du pays était occupée par des groupes affiliés à Al-Qaida et une offensive menace Bamako, Aliou Boubacar Diallo lance la fondation Maliba (ce qui veut dire grand Mali en Bambara).
Aliou Boubacar Diallo définit la Fondation Maliba comme un <<cordon ombilical>> pour démontrer la solidarité du Mali aux populations des zones affectés par la guerre.

En janvier 2013, il a créé l’Alliance Démocratique pour la Paix-Mali (ADP-Maliba), un parti politique qui se donne pour la mission de << renouveler la politique malienne>> par << la construction d’un Mali démocratique et prospère par l’économie sociale de marché, ce qui signifie que l’État garantit la liberté des activités économiques tout en créant un équilibre social>>.

ADP-Maliba est la troisième force politique parlementaire avec huit députés élus (élection législative précédente) à l’Assemblée Nationale. Le 11 mars 2018, Aliou Boubacar Diallo annonce qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2018, sous les couleurs de son parti, l’ADP-Maliba, soutenu par plusieurs dignitaire musulmans, il obtient alors 8,03℅ des voix au premier tour, arrivant en troisième position.

À la lumière de nos propos, Aliou Boubacar Diallo est un candidat potentiel pour la prochaine élection présidentielle à travers l’implantation de son parti politique dans l’ensemble du Mali, ses différents parcours et ses expériences. Aliou Boubacar Diallo serait-il le futur président du Mali pour la prochaine élection présidentielle ? La question reste poser!

Exit mobile version