Côte d’Ivoire: Du nouveau sur le crash de l’avion militaire porté-disparu

crash d'hélicoptère au Sinaï

Le crash de l’hélicoptère de l’armée ivoirienne est dû à la météo, assure le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibalay.

Les mauvaises conditions météo seraient à l’origine du crash d’un hélicoptère de l’armée ivoirienne près de la frontière burkinabé, il y a une dizaine de jours. Le drame «serait survenu suite à des conditions météo défavorables», a expliqué Adama Coulibaly, porte-parole du gouvernement ivoirien.

En effet, il indique que les premiers éléments de l’enquête laissent penser que l’hélicoptère de fabrication russe aurait pu être frappé par la foudre. Les enquêteurs qui ont pu exploiter la première boite noire, recherchent toujours la seconde selon le porte-parole du gouvernement.

Dans la nuit du 9 au 10 septembre, l’hélicoptère d’attaque Mi-24 de l’armée ivoirienne s’écrase à deux kilomètres au nord de la localité de Togolokaye, dans le département de Téhini, près de la frontière burkinabé. Cinq personnes, tous des membres de l’équipage ont péri dans cet incident.

Exit mobile version