Mali: l’ex-directeur de cabinet d’Ibrahim Boubacar Kéita incarcéré

Le président de la République du Mali Ibrahima Boubacar Keita et son Premier ministre Boubou Cissé

Au Mali, l’ancien directeur de cabinet du président déchu Ibrahim Boubacar Keïta, Mahamadou Camara, a été placé jeudi sous mandat de dépôt dans l’enquête sur l’achat en 2014 de l’avion du chef de l’Etat, a-t-on appris de sources judiciaires.

Mahamadou Camara, qui fut directeur de cabinet puis ministre du président Keïta, faisait l’objet depuis lundi, ainsi que deux autres personnes, d’un mandat d’amener de la Cour suprême, aucun des trois hommes ne s’étant présenté à une convocation du juge.

Après sa comparution devant le juge qui l’a placé sous mandat de dépôt jeudi matin, il est arrivé à la maison centrale d’arrêt de Bamako, selon une source pénitentiaire. L’achat d’un avion présidentiel pour près de 40 millions de dollars, ainsi que de matériel militaire, à une société malienne, tous deux sans appel d’offres, avaient valu en 2014 au Mali des sanctions des institutions financières, notamment le gel pendant six mois des décaissements du Fonds monétaire international (FMI).

La justice malienne a poursuivi son enquête sur l’achat de l’avion, épinglé par le Bureau du vérificateur général (BVG), autorité indépendante, pour des pratiques de surfacturation, de détournement de fonds publics, de fraude, de trafic d’influence et de favoritisme.

L’ex-Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, ministre de la Défense au moment des faits, ainsi que l’ex-ministre de l’Economie et des Finances Bouaré Fily Sissoko, ont déjà été placés sous mandat de dépôt dans cette affaire le 26 août. Tous deux sont poursuivis pour atteinte aux biens publics et soupçonnés d’escroquerie, faux et favoritisme.

Exit mobile version