Burkina: 9 soldats tués, plusieurs véhicules et armements emportés

Attaque au Burkina Faso

Neuf militaires ont été tués tôt ce lundi matin dans une attaque dans le nord du Burkina Faso, a annoncé une source officielle.

Selon un communiqué lu à la télévision nationale (RTB), le bilan de l’attaque de lundi, contre le détachement militaire de Yirgou dans le Centre-Nord du Burkina Faso est passé de 8 à 9 morts et plusieurs véhicules et des armes emportées.

Lundi, aux environs de 5 heures du matin, le détachement militaire de Yirgou, situé dans la commune Barsalogho dans la province du Sanmatenga dans le Centre- Nord du Burkina Faso a fait l’objet d’une attaque armée.

Le nouveau bilan provisoire établi à 11 heures (GMT) fait état de « 9 militaires tombés et de 5 blessés, tous évacués pour des soins », a annoncé la télévision nationale du Burkina (RTB). Au niveau matériel, « on note que plusieurs véhicules et armement collectifs ont été emportés et quelques matériels incendiés », selon la même source.

Samedi, deux militaires burkinabè ont été tués dans l’explosion d’un engin explosif improvisé sur l’axe Mangodara-Noumoutiédougou dans la province de la Comoé à l’Ouest du pays près de la frontière avec la Côte d’Ivoire.

Exit mobile version