Plusieurs militaires tués dans une attaque au Mali

MONTAGE-FAMA-2019

L’armée malienne est meurtrie par une nouvelle attaque djihadiste. Selon l’armée, au moins cinq soldats ont été tués alors que des sources locales font état de 16 morts.

« Les forces armées maliennes ont vigoureusement réagi à une attaque complexe aux engins explosifs improvisés en cette fin de matinée de mercredi 6 octobre. Le ratissage aéroterrestre est présentement en cours. Le bilan provisoire est de 5 morts et 8 blessés côté des forces armées« , a indiqué l’armée sur twitter.

Dans la foulée, de nouveaux chiffres ont été évoqués. «Le nouveau bilan est de 16 morts et 10 blessés, dont des cas graves», a affirmé à l’AFP une source de sécurité au sujet de cette attaque qui s’est produite sur la route entre Bankass et Bandiagara.

Ce bilan a été confirmé par une source au centre de santé communautaire de Bandiagara, soulignant que les 16 corps se trouvaient à la morgue de cette localité. Le 28 septembre, cinq gendarmes maliens qui escortaient un convoi d’une entreprise minière avaient péri dans une attaque entre Sébabougou et Kwala, dans l’ouest du Mali.

Exit mobile version