Burkina: le procès sur l’assassinat de Thomas Sankara s’ouvre à Ouagadougou

Thomas Sankara, ancien dirigeant burkinabé

Un procès historique s’est ouvert ce lundi 11 octobre à Ougadougou au Burkina Faso. Les présumés assassins de Thomas Sankara seront devant le tribunal militaire pour s’expliquer sur leur rôle.

Assassiné le 15 octobre 1983, Thomas Sankara, père de la révolution burkinabè jamais eu droit a un procès. Mais ce lundi, un procès historique s’ouvre devant le tribunal militaire de Ouagadougou. Au total 14 personnes sont poursuivies. Le principal accusé, l’ancien président Blaise Compaoré, exilé à Abidjan ne s’assistera pas aux audiences.

Ce procès va tenter de faire la lumière sur les tenants et aboutissants de cette scène tragique survenue il y a 34 ans. Le coup d’Etat qui a coûté la vie à Thomas Sankara a ramené au pouvoir, son frère d’arme et compagnon de lutte, Blaise Compaoré. Ce dernier a dirigé le pays jusqu’en 2014 avant sa chute. Disposant désormais de la nationalité ivoirienne, cet ancien chef d’Etat peut se soustraire à la justice burkinabè.

Exit mobile version