Mali: l’armée sanctionne des soldats impliqués dans des faits de torture

MONTAGE-FAMA-2019

Au Mali, l’armée a annoncé mercredi que des sanctions disciplinaires ont été prises à l’encontre des soldats responsables de « torture » à l’encontre de civils.

L’armée malienne réagissait aux images relayées en début de semaine sur les réseaux sociaux et montrant des « scènes de tortures et de corps en état de décomposition » suite à des exécutions sommaires.

« Le chef d’Etat major des armées maliennes informe l’opinion nationale et internationales qu’en ce qui concerne les scènes de torture les faits ont été renseignés et les auteurs formellement identifiés. Des sanctions disciplinaires sont déjà infligées aux auteurs qui ont été mis à la disposition de la gendarmerie nationales pour des poursuites judiciaires« , a précisé l’armée dans un communiqué publié mercredi.

« Par ailleurs le chef d’Etat major général des Armées se porte en faux contre les allégations visant à incriminer les FAMa dans des exécutions sommaires dont les images ont inondées la toile en ce début de semaine« , ajoute l’armée.

En outre 22 présumés terroristes ont été interpellés et mis à la disposition de la gendarmerie nationale pour des fins d’enquête, indique la même source. Dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, un homme présenté comme un imam subissait un interrogatoire d’un soldat malien qui le torturait afin de le pousser à reconnaître son appartenance à un groupe terroriste.

Exit mobile version