Mali: 149 personnalités de la transition sanctionnées par la Cédéao

Choguel Maiga

La Cédéao a mis ses menaces à exécution. L’organisation sous-régionale a sanctionné 149 personnalités de la transition malienne.

Tous les membres du gouvernement malien à l’exception du président Assimi Goita et chef de la diplomatie, Abdoulaye Diop ne sont pas visés par ces sanctions. En effet, le premier ministre Choguel Maiga, 27 membres du gouvernement et les 121 membres du Conseil national de transition (CNT) sont sanctionnés.

Par ailleurs, l’organisation sous régionale se dit convaincue que « l’imposition de sanctions ciblées est susceptible de créer une atmosphère favorable au retour de l’ordre constitutionnel et à l’Etat de droit, ainsi que qu’au maintien de la paix et de l’intégrité territoriale du Mali », selon un communiqué.

« Des sanctions sont imposées contre les individus et les groupes qui ont été identifiés, y compris les membres des autorités de Transition et des autres institutions de la Transition. Ces sanctions seront étendues aux membres de leur famille », explique le document.

Ces sanctions concernent le gel des avoirs de ces derniers ainsi que l’interdiction de voyage pour eux et les membres et leurs familles. La Cédéao a appelé à la tenue d’élections libres et transparentes dans les 18 mois. Ce que les autorités maliennes disent ne pouvoir pas faire.

Exit mobile version