Burkina: Après une semaine de blocage, le convoi militaire français a repris sa progression vers le Niger

Convoi militaire français

Le convoi militaire français bloqué depuis le jeudi dernier au Burkina Faso a repris ce jeudi la route vers le Niger, ont annoncé des médias locaux.

C’est un dénouement dans le bras de fer entre manifestants burkinabè et soldats français. Le convoi de l’armée française bloqué depuis une semaine à Kaya, dans le centre-Nord du Burkina Faso a repris sa progression ce vendredi matin vers le Niger voisin.

« Le convoi d’environ 90 véhicules légers et blindés a été aperçu peu avant minuit aux environs de 23H45 par le correspondant d’oméga média à Kaya. Le cortège n’a pas rencontré de résistance« , a annoncé Radio Oméga vendredi. « Le convoi a traversé la ville de Kaya dans la nuit de jeudi, escorté par les forces de défense et de sécurité burkinabè« , a précisé un journaliste local à l’Agence Anadolu.

Un convoi de l’armée française en provenance de la Côte d’Ivoire, entré mardi 16 novembre dans le territoire burkinabè, était toujours bloqué par des manifestants jeudi, à Loango à l’Est de la capitale Ouagadougou, où il a passé quatre jours.

Les manifestants soupçonnent l’armée française de convoyer des armes au profit des groupes terroristes. Mercredi, le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Alpha Barry, avait déclaré que le convoi militaire français était « régulier et habituel », appelant les populations au calme.

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du sahel fait face à la recrudescence des attaques. Des populations manifestent régulièrement contre le régime du président Kaboré qu’il appelle à la démission.

Exit mobile version