Bénin: l’opposant Joël Aïvo condamné à 10 ans de prison ferme

Joel Aivo

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a condamné à 10 ans de prison, l’opposant et professeur d’université Joël Aïvo.

Poursuivis pour blanchiment de capitaux et complot contre la sûreté de l’Etat, l’opposant et candidat récalé à la présidentielle de 2021 a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle et au payement de 45 millions FCFA (environs 58 mille euros) d’amende.

Détenu depuis huit (08) mois, c’est finalement aux environs de 02h32 du matin de ce mardi que Joël Aïvo a été fixé sur son sort. La Cour a reconnu Joël Aïvo coupable de blanchiment de capitaux et de complot contre la sûreté de l’Etat.

Quant à ses coaccusés, Boni Saré Issiakou et Ibrahim Bachabi Moudjaïdou, la CRIET a prononcé contre chacun une peine d’emprisonnement ferme de 10 ans avec une amende de 5,7 millions de francs CFA (environ 9 mille euro).

L’universitaire avait été arrêté peu après l’incarcération de l’opposante Reckya Madougou, accusée de « financement du terrorisme » et d’avoir tenté de déstabiliser le processus électoral ayant conduit à la réélection du président Patrice Talon.

Homme d’affaires à succès, Patrice Talon récemment réélu pour un second mandat contesté par l’opposition a engagé le Bénin dans une voix autocratique avec des condamnations des acteurs de la société civile et des opposants à son régime.

Exit mobile version