Sénégal: le parlement veut durcir la législation contre l’homosexualité

Assemblée nationale du Sénégal

Des députés sénégalais ont déposé mercredi une proposition de loi pour criminaliser l’homosexualité et renforcer les peines.

L’initiative est portée par un groupe de députés qui a travaillé avec des organisations religieuses pour criminaliser l’homosexualité dans le pays. Objectif, fait modifier l’article 319 du code pénal afin de criminaliser l’homosexualité et durcir les peines, qui passeraient de cinq à dix ans de prison ferme.

Le texte déposé sur le bureau du président de l’Assemblée nationale doit encore passer devant une commission avant d’être présentée en plénière pour le vote. Pour le député Moustapha Guirassy, le but est «de lutter contre toute perversion dans l’espace public». «Ces personnes doivent respecter la société dans laquelle elles vivent et faire ce qu’elles veulent en privé», a-t-il déclaré.

Acclamé par les organisations religieuses, le texte est fortement décrié par les défenseurs de droits humains qui dénoncent un net recul démocratique. La communauté LGBT déjà discriminée voit en ce texte,  un nouveau châtiment.

Exit mobile version