Burkina: 8 militaires soupçonnés d’organiser un coup d’État interpellés

Militaires burkinabè

Au Burkina Faso, le parquet militaire a annoncé ce mardi l’interpellation de huit militaires qui projetaient d’organiser un coup d’État.

Dans un communiqué, le parquet assure qu’il a « été saisi par dénonciation d’un membre de la bande, d’une allégation de projet de déstabilisation des Institutions de la République que projetait un groupe de militaires ». La police judiciaire militaire a ouvert une enquête circonstanciée pour élucider cette affaire et à la date du 11 janvier 2022, « huit militaires ont déjà été interpellés et interrogés pour les besoins de la cause« , précise le Parquet.

« A l’issue de cette étape, une suite sera donnée à cette procédure conformément aux règles de procédure dans le strict respect de la présomption d’innocence et du droit de la défense« , selon la même source. On apprend que le lieutenant Emmanuel Zoungrana, précédemment chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando et commandant du secteur Ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord figure parmi les militaires arrêtés.

Le Burkina Faso, pays d’Afrique de l’Ouest, est un habitué des coups d’État avec 7 putschs dont le dernier date de septembre 2015.

Exit mobile version