Liberté de la presse: le Mali perd 12 places dans le classement 2022 de RSF

La presse au Sénégal

Le Mali a perdu 12 places dans le nouveau classement 2022 de Reporters Sans Frontières.

99è au classement 2021 de RSF, le Mali figure désormais à la 111è place dans le classement 2022. Conséquence, le Mali perd 12 places, une conséquence du recul de liberté de la presse lié à l’insécurité et au durcissement du régime de Bamako, justifie RSF. « Un journaliste, Olivier Dubois, y est otage, un autre a été expulsé RFI et France 24 ont été suspendues arbitrairement », a poursuivi l’organisation.

« Les journalistes sont particulièrement fragilisés par la situation politique et le durcissement de la junte au pouvoir, qui s’est attirée les foudres de l’opposition et des principaux partenaires du pays en refusant d’organiser des élections selon le calendrier initialement prévu. Les pressions pour un ‘traitement patriotique” de l’information se multiplient, et les médias publics sont inféodés à leur autorité de tutelle. Le nouveau processus d’accréditation pour les journalistes étrangers est particulièrement intrusif et attentatoire au secret des sources. Il pourrait être utilisé pour restreindre l’accès au Mali ou surveiller l’activité des reporters« , a écrit RSF.

Exit mobile version